Royal Enfield Since 1901

Royal Enfield Royal Enfield Royal Enfield Royal Enfield Royal Enfield
1891
1891

1891

R.W. Smith et Albert Eadie reprennent la société Townsend Cycle à Redditch au Royaume-Uni. Peu de temps après, ils ont commencé à fournir des pièces de machines de précision à la Royal Enfield Small Arms Factory à Enfield, Middlesex. Leur entreprise est rebaptisée Enfield Manufacturing Company Limited.

1893
1893

1893

Enfield Manufacturing Ltd. devient Royal Enfield - Il tire le nom « Royal » de la Royal Small Arms Company. La marque commerciale « Made Like A Gun ». (Fabriquée comme une arme) est adoptée.

1898
1898

1898

R.W. Smith conçoit un prototype de véhicule motorisé, un vélo à quatre roues appelé quadricycle. Il utilise un moteur De Dion exclusif de 1,5 ch.

1900
1900

1900

Royal Enfield se lance dans la discipline de sport motorisée lorsque l'un de ses quadricycles prend part au Rallye anglais 1000 Mile Trial. Cet événement parvient à convaincre le public britannique de la viabilité du transport motorisé.

1901
1901

1901

La production de la première moto Royal Enfield a débuté. Conçue par R.W. Smith et le français Jules Gotiet, elle dispose d'un moteur Minerva 1,5 ch monté en face de la tête de direction. La transmission finale se trouve à la roue arrière par l'intermédiaire d'une longue ceinture de cuir brut.

1914
1914

1914

La première moto à 2-temps de Royal Enfield passe en pleine production. Puisque la Grande-Bretagne s'impliquait de plus en plus dans la Première Guerre mondiale, la production a cessé pour toutes les autres motos Royal Enfield, à l'exception de la plus grande moto de la marque, la V-twin de 770 cm3 6 ch.

1926
1926

1926

Le développement continu se traduit par une gamme de 8 modèles, dont le lancement du modèle Sports 351, le premier quadricycle OHV Royal Enfield 350 cm3 avec changement de vitesse à pédale. Il intègre le moteur JAP. Un modèle Dame de 225 cm3 à deux temps voit également le jour.

1928
1928

1928

Royal Enfield adopte des réservoirs de selle à la place des réservoirs plats démodés. Il est également l'un des premiers fabricants à remplacer son système de fourche avant par une fourche à poutres à ressort central.

1930
1930

1930

La décennie commence avec une gamme diversifiée de onze modèles, du modèle A à 2 temps de 225 cm3 au V-twin de 976 cm3 modèle K. Les nouvelles machines à soupapes latérales et à soupapes en tête 350 et 500 cm3 avec lubrification à carter sec sont également produites.

1932
1932

1932

La légendaire moto du nom « Bullet » est née. La première exposition prend place en novembre 1932 au Salon de la moto Earls Court à Londres. Trois versions : les modèles à 250, 350 et 500 cm3 sont disponibles, tous avec des moteurs « sloper » inclinés, des culasses à deux orifices, un changement de vitesse à pédale et des pistons à haute compression.

1935
1935

1935

Cecil Barrow, sur une moto Bullet de 500 cm3 lors du Tourist Trophy de l'île de Man, finit en 8e place avec une moyenne de 74 mi/h. C'est la dernière entrée sponsorisée par Royal Enfield pour la participation à cette course. Le modèle Bullet 500 cm3 est radicalement modifié l'année suivante avec la sortie d'une nouvelle version sportive, il s'agit du modèle JF, doté d'une culasse à 4 soupapes.

1939
1939

1939

Royal Enfield produit une grande quantité de motos et de bicyclettes pendant la Seconde Guerre mondiale. Le modèle militaire le plus emblématique est la Flying Flea (puce volante) parachutée de 125 cm3. Ce modèle à 2-temps de 125 cm3 pouvait être enfermé dans un berceau spécial et largué en parachute avec des troupes aéroportées derrière les lignes ennemies.

1948
1948

1948

Le prototype Bullet de 350 cm3, doté d'un cadre entièrement suspendu (fourche télescopique et bras oscillant), est présenté en avant-première au Colmore Cup Trial de mars 1948. Les deux Bullet font partie de l'équipe britannique victorieuse lors de l'ISDT 1948 (International Six Day Trial) en Italie. Ses pilotes ont remporté tous deux la médaille d'or.

1949
1949

1949

Les nouveaux modèles Bullet de 350 cm3 et la 500 Twin sont lancés au Royaume-Uni. Les deux motos affichent une similarité en termes de châssis, la suspension à bras oscillant, les fourches avant télescopiques et la même boîte de vitesses. K R Sundaram Iyer lance Madras Motors afin d'importer des motos britanniques en Inde. Outre les machines Norton et Matchless, il ajoute à son panel Royal Enfields.

1952
1952

1952

Madras Motors reçoit une commande de l'armée indienne pour 800 exemplaires du modèle Bullet de 350 cm3. Les motos arrivent de Redditch au début de 1953 et seront couronnées de succès, étant à la fois robustes et faciles à entretenir. Johnny Brittain remporte le prestigieux Scottish Six Days Trial au guidon de sa Bullet de 350 cm3, « HNP 331 ».

1955
1955

1955

La société Redditch associe Madras Motors en Inde pour former « Enfield India ». Des travaux de construction sont en marche pour l'établissement d'une usine spéciale de production à Tiruvottiyur, près de Madras.

1956
1956

1956

L'usine de Tiruvottiyur voit le jour et les Bullet commencent à être fabriquées sous licence. La production initiale était basée sur des machines originaires d'Angleterre livrées en kit et qui étaient ensuite assemblées à Madras. Au total, 163 Bullet ont été produites pendant cette année.

1957
1957

1957

Pour la deuxième fois, Johnny Brittain remporte le Scottish Six Days Trial au guidon d'une Bullet et il termine également en tête du championnat britannique de trial. Le modèle Crusader de 250 cm3 est lancé en Grande-Bretagne. Avec une capacité de 13 chevaux, la moto dispose d'un moteur de construction unitaire et d'un alternateur électrique avec allumage par bobine.

1964
1964

1964

L'emblématique Continental GT café racer fut lancée avec grand succès lors de la chevauchée d'une équipe de photojournalistes qui la mena de John O'Groats à Lands End en moins de 24 heures, en parcourant 7 fois le tour du circuit de Silverstone. La GT est équipée d'un réservoir à essence de course, d'un demi-guidon, d'un ensemble de sièges arrière, d'un siège de course à bosses, d'un compte-tours et d'un échappement allongé vers l'arrière.

1967
1967

1967

Avec seulement deux modèles en production au début de cette année - la Continental GT 250 cm3 et l'Interceptor 736 cm3 - les ateliers de Redditch de Royal Enfield durent fermer leurs portes. La production de l'Interceptor se poursuit dans l'usine souterraine d'Enfield à Bradford-upon-Avon.

1977
1977

1977

Royal Enfield India commence l'exportation de la Bullet 350 cm3 vers le Royaume-Uni et l'Europe. Les ventes ont crû rapidement suite à l'enthousiasme suscité par les motards britanniques à l'égard de ce modèle.

1989
1989

1989

En cette année, il s'ajoute un nouveau modèle, la Bullet 500 cm3 24 ch. Elle est principalement destinée aux marchés d'exportation, où elle est disponible en versions Classic, Deluxe et Superstar avec le 350.

1993
1993

1993

Enfield India produit la première et seule moto diesel fabriquée en série au monde. Connue sous le nom d’Enfield Diesel, elle utilisait une unité d'alimentation de 325 cm3 à haut rendement énergétique installée dans le châssis roulant standard de la Bullet.

1994
1994

1994

Le groupe Eicher acquiert Enfield India Limited. La société est rebaptisée Royal Enfield Motors Limited.

1997
1997

1997

Quarante Royal Enfield font la tournée du col de Khardung La, la plus haute route carrossable au monde, servant ainsi de précédent pour les courses épiques sur certains des reliefs les plus difficiles au monde.

2001
2001

2001

Le « Dare Devils », l’équipe de parade moto de l’armée indienne du Corps des transmissions, Jabalpur, forme une pyramide humaine de 201 hommes sur 10 motos Royal Enfield de 350 cm3 et parcourt une distance de plus de 200 mètres.

2002
2002

2002

Le Thunderbird, une moto élégante de type cruiser à faible combustion est lancée en Inde. Elle dispose de la première boîte de vitesses à 5 vitesses utilisée sur une Royal Enfield depuis 1965 à Redditch. Plus de 1 000 motos Royal Enfield de tous âges descendent sur Redditch pour l'événement Redditch Revisited de l'association des propriétaires de motos Royal Enfield.

2004
2004

2004

L'Electra X, une Bullet d'exportation avec une version 500 cm3 du moteur à combustion pauvre tout alliage, est mis en vente. Le « Bullet Machismo » rétro-style est classé « No.1 Cruiser » dans un sondage TNS Autocar.

2005
2005

2005

Royal Enfield célèbre son 50e anniversaire en Inde.

2008
2008

2008

Royal Enfield commence à exporter le Classic, la première moto EFI conforme à la norme Euro III de 500 cm3 en Inde, vers les marchés européens. Le Thunderbird Twinspark avec le nouveau moteur UCE a été lancé en Inde.

2009
2009

2009

Le moteur UCE 500 cm3 est lancé en Inde. La version Classic au style rétro atteint immédiatement un statut culte et les ventes augmentent rapidement.

2011
2011

2011

L'entreprise lance son premier « One Ride » annuel, où tous les motards Royal Enfield à travers le monde sont encouragés à faire un tour le premier dimanche d'avril. Royal Enfield acquiert 50 acres de terrain à Oragadam près de Chennai pour sa nouvelle usine. Un voyage organisé par l'usine traverse la frontière avec le « Tour du Népal ».

2012
2012

2012

Royal Enfield lance son premier modèle cruiser de grande route, le Thunderbird 500 tout noir. Les travaux sur la nouvelle usine d'Oragadam se poursuivent rapidement tandis que l'usine de Tiruvottiyur enregistre une production record.

2013
2013

2013

Royal Enfield entame son projet de fabrication à son deuxième site à Oragadam dans la région de Tamil Nadu. Avec une capacité accrue à sa disposition, l'usine ultramoderne sera le noyau des grandes ambitions de l'entreprise à l'avenir.

2013
2013

2013

Quarante-huit années après le développement du premier café racer au monde, Royal Enfield dévoile la toute nouvelle Continental GT. Les rockeurs, les critiques et les pilotes convenaient tous que pour plus de sensations, c'était là le modèle qu'il fallait.

2014
2014

2014

Royal Enfield introduit une nouvelle expérience de vente au détail avec l'ouverture en première exclusivité de son magasin d'équipement au Marché de Khan à New Delhi.

2015
2015

2015

Royal Enfield acquiert ses ex-collaborateurs, Harris Performance, société anglaise spécialisée dans l'ingénierie de construction pour améliorer ses capacités d'ingénierie et de conception de produits.

2015
2015

2015

Royal Enfield a également ouvert sa première filiale de distribution directe en dehors du territoire indien en Amérique du Nord. Son siège social est à Milwaukee, Wisconsin.

2016
2016

2016

Royal Enfield lance l'Himalayan. Équipé d'un nouveau moteur LS410 et d'une suspension testée sur le terrain, il promet une sacrée aventure sur route comme sur terre.

2017
2017

2017

Royal Enfield emménage dans les locaux de son centre de technologie déjà opérationnel au Royaume-Uni à Bruntingthorpe Proving Ground, Leicester.

2017
2017

2017

Royal Enfield lance sa production à partir de sa troisième usine de fabrication à Vallam, près de Chennai.

2017
2017

2017

Royal Enfield dévoile « The Twins » au salon EICMA de Milan et lors du festival Rider Mania à Goa en Inde.